Le sexe recit sexe douche

le sexe recit sexe douche

Sexe porno gratuit le sexe brutal

L'eau chaude coulait sur mon corps nu et je m'y sentais bien. Je frottais avec un peu de savon mon corps, accentuant une petite pression au niveau de mon vagin. Et si je me touchais un peu ce soir? Je me sentais si bien Je glissai lentement ma main à l'intérieur de mes grandes lèvres et j'effleurai mon clitoris doucement. Alors que je me commençais à le frotter, j'entendis soudain une porte s'ouvrir.

Je coupai l'eau immédiatement et j'attrapai une serviette pour m'entourer. La porte de la salle de bain s'ouvrit à ce moment-ci. Je poussai un cri de surprise et la porte se referma, me laissant voir Max qui regardait le spectacle. Désolé, je ne savais pas que tu étais là.

Lançais-je un peu intimidé. Je restais le dos tourner, les joues en feu. Puis, j'entendis qu'il enlevait ses pantalons. Il passa à côté de moi, entièrement nu et entra dans la douche. Je fermai les yeux, trop timide pour regarder. Puis, soudain, de la douche, il tira sur ma serviette et la retira. Je poussais un cri, essayant de la retenir.

Il gagna et je tentais bien que mal de cacher mon corps. Viens la terminer avec moi Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais je suis entré dans la douche. J'ai gardé les yeux levés vers ceux de Max. Je n'osais pas regarder en bas. J'avais un bras sur mes seins et une main sur mon vagin pour me cacher.

Il se retourna pour se laisser un peu mouiller par l'eau et j'en profitai pour le reluquer un peu.. Je ne suis pas une de tes groopy qui te suivent partout. Et cela fait du bien? Je ne répondis pas. Cette situation était absolument incongrue. Je ne pu en dire d'avantage. Soudain, Max m'attrapa par la taille, me renversa la tête et plaqua ses lèvres sur ma bouche.

Sa langue pénétra ma bouche et vint me caresser. Je ne me fis pas prier pour répondre à son baisé. Il me colla contre lui et je sentis son érection. Cette situation peu singulière commençait à me plaire. Il descendit sa main vers mon vagin et commença à jouer avec mon clitoris. Je me laissais faire.

Du pouce, il faisait bouger mon clito et du majeur il me pénétrait. Il continuait à m'embrasser un peu partout et je gémissais de plaisir. Bientôt, il se mit à genoux et me fit le meilleur cunnilinctus que je n'ai jamais eut auparavant. Je faisais aller mon corps sous ses coups de langues effronté qui me procurait un plaisir certains. Si talentueux fût-il, que je sentis bientôt le plaisir monter en flèche et j'explosais d'un orgasme peut contenu.

Il revint m'embrasser et par sa bouche je gouttai à ma mouille. Puis je me décidai à me mettre au travail moi aussi. Je me mis à genoux et devant sa verge qui me semblait énorme, je commençai par lichai le gland tout doucement avant de descendre avec ma langue le long de son pénis et de liché ses couille puis, je remontai lentement, caressant avec le bout de ma langue le petit trou de son gland avant de me décidai à mettre tout son pénis dans ma bouche.

Max me montra très vite qu'il appréciait. Soudain, je sentis un liquide amer dans ma bouche. Bien que ce n'était pas mon habitude, j'avalais tout. Comme il goûtait bon. Comme la douche ne nous permettait pas d'aller plus loin. Au moment ou elle finissait ces mots elle était tout contre moi, je sentais son souffle accéléré sur mon torse et soudain également une pression sur ma verge.

Elle venait de saisir mon sexe tendu dans sa main avant de tendre sa bouche vers mon oreille. Elle me rendit mon baiser tout en commençant un léger mouvement de va-et-vient le long de mon membre. Elle se mit alors à genoux, je vais te débarrasser de toute cette tension me dit-elle avec un air malicieux. Ses mouvements étaient lents et amples alors que sa langue tournait autour de mon gland. Après plusieurs minutes qui me parurent un instant je senti alors en moi la sève monter.

Lui signifiant que je ne pourrait plus tenir très longtemps elle se mit a accélérer encore le mouvement, chose que je pensais impossible. Laisse moi donc te montrer ce que moi je sais faire, lui dis-je sur un ton de défi. La belle Nina se mit à gigoter doucement à ses chatouilles impromptues. Les gémissements de Nina se firent plus présents, elle semblait fortement apprécier mes caresses.

Je sortis ma langue et titillais tout le tour de sa zone sensible sans jamais la toucher Après quelques secondes qui durent lui paraître une éternité je sortis ma langue et donna une coup appuyé de celle-ci sur son clitoris.

Elle poussa alors un cri aigu et je sentis un filet humide couler de son vagin. La conclusion de ma longue préparation venait apparemment de faire jouir ma partenaire.

Me dit-elle, me poussant les épaules et me faisant rouler sur le côté. Elle était particulièrement chaude et humide me faisant oublier la bêtise potentielle que je venais de laisser faire et me focalisant juste sur mon plaisir et celui de la sublime créature qui se déhanchait sur moi.

Grisé je me mis même debout, elle toujours enroulée autour de moi, ses bras autour de mon cou et ses jambes autour de ma taille je lui attrapais fermement les fesses et par ce biais la faisais monter et descendre le long de ma verge.

Ce petit jeu dura plusieurs minutes et elle finit par poser ses jambes au sol me regardant droit dans les yeux avec ce magnifique regard vert.


le sexe recit sexe douche

.

Elle venait de saisir mon sexe tendu dans sa main avant de tendre sa bouche vers mon oreille. Elle me rendit mon baiser tout en commençant un léger mouvement de va-et-vient le long de mon membre. Elle se mit alors à genoux, je vais te débarrasser de toute cette tension me dit-elle avec un air malicieux.

Ses mouvements étaient lents et amples alors que sa langue tournait autour de mon gland. Après plusieurs minutes qui me parurent un instant je senti alors en moi la sève monter. Lui signifiant que je ne pourrait plus tenir très longtemps elle se mit a accélérer encore le mouvement, chose que je pensais impossible. Laisse moi donc te montrer ce que moi je sais faire, lui dis-je sur un ton de défi. La belle Nina se mit à gigoter doucement à ses chatouilles impromptues.

Les gémissements de Nina se firent plus présents, elle semblait fortement apprécier mes caresses. Je sortis ma langue et titillais tout le tour de sa zone sensible sans jamais la toucher Après quelques secondes qui durent lui paraître une éternité je sortis ma langue et donna une coup appuyé de celle-ci sur son clitoris.

Elle poussa alors un cri aigu et je sentis un filet humide couler de son vagin. La conclusion de ma longue préparation venait apparemment de faire jouir ma partenaire. Me dit-elle, me poussant les épaules et me faisant rouler sur le côté. Elle était particulièrement chaude et humide me faisant oublier la bêtise potentielle que je venais de laisser faire et me focalisant juste sur mon plaisir et celui de la sublime créature qui se déhanchait sur moi.

Grisé je me mis même debout, elle toujours enroulée autour de moi, ses bras autour de mon cou et ses jambes autour de ma taille je lui attrapais fermement les fesses et par ce biais la faisais monter et descendre le long de ma verge. Ce petit jeu dura plusieurs minutes et elle finit par poser ses jambes au sol me regardant droit dans les yeux avec ce magnifique regard vert.

Je la saisit par les haches et pénétra à nouveau son vagin si accueillant et me mit à aller encore plus vite que précédemment, les gémissements de mon aimée étant eux de plus en plus forts. Il bandait presque à la verticale! Puis il a voulu me rendre la pareille. Décidémment, il en avait après ma rondelle, le polisson.

Il me léchait avec mille précautions. Il me titillait la pastille avec une passion de mec qui a la dalle. Il me disait des trucs dans sa langue genre en hongrois, je pense. Je ne comprenais rien, mais je comprenais tout, si vous voyez ce que je veux dire.

Et sa langue râpeuse était bien assez éloquente. Il est revenu sur ma chatte et mes sensations étaient maintenant décuplées.

Ma chatte était hyper réactive. Une vraie explosion atomique dans mon ventre! Il continué à me déguster.

Je me suis bien appliquée à le lécher sur toute la longueur de sa tige. Ensuite, je lui ai offert ma spécialité: Voilà comment je procède: Quand la couille est bien calée dans ma bouche, je reprends les léchouilles très chaudes en branlant le mât de misaine. Je sais que les mecs adorent, je me suis entraînée un paquet de fois et je suis devenue une experte. Il râlait de plaisir. Il aimait mon cul à mort et il ne se privait pas pour me le dire. Il me chantait les louanges de mes coulisses dans un anglais approximatif, un anglais de film porno, en gros.

Nous avons pris un petit rythme de croisière bien sympathique. Il a versé un peu de gel douche sur mon cul pour glisser encore mieux. Il est allé de plus en plus vite. Nous étions devenus une véritable machine à plaisir, une bête à deux dos qui suait et geignait de plus en plus fort. Je le sentais dans mon ventre.

La jouissance montait tranquillement. Je prenais mon pied avec ce mignon étalon. Ses bonnes bourses en acier trempé commençaient à venir me faire des petits coucous contre la chatte. Je kiffe cette sensation. Il me tenait par les hanches avec une poigne de déménageur, le petit salaud.

Je me sentais très élastique.




Sexe bizzard jeux sexe gratuit

  • C'est dans ce contexte qu'il m'a un jour demandé pourquoi nous ne prendrions pas notre douche ensemble. Nous restons immobiles longtemps, encore pacrourus de spasmes qui agitent nos deux sexes imbriqués.
  • Sexe streming sexi lingerie
  • Sexe collegue le sexe PornHub
  • 11

Annonce sexe marseille sexe gratui


Nicolas continue de sucer les bouts des seins, Valérie soupire délicieusement. Il lui caresse le dos en aspirant les seins, puis fait glisser sa bouche vers le ventre de la jeune fille.

Elle relève ses cheveux et continue de faire couler l'eau sur son corps tout en respirant profondément. Accroupi, Nicolas lui caresse le ventre et admire ses cuisses et sa toison. Le joli triangle de poils noirs, sous l'effet du désir et de l'eau, ne cache plus le début de l'intimité de Valérie.

Nicolas caresse la toison et doucement glisse ses doigts entre les cuisses. Sous l'effet de la caresse, elle écarte un peu les jambes. Nicolas embrasse le triangle noir et descend plus bas et, avec sa langue, commence à lécher très délicatement les lèvres finement ourlées de Valérie qui gémit. La jeune femme remet le pommeau de douche sur son support pour libérer ses mains qui meurent d'envie de caresser les cheveux de Nicolas et qui maintiennent sa tête longtemps encore pour savourer cette caresse.

Puis très naturellement, elle pose un pied sur le rebord de la baignoire pour écarter plus l'angle du désir. Nicolas admire le spectacle de la fente entrouverte de sa bien-aimée.

Il plonge sa langue entre les petites lèvres brunes et l'entrée du vagin, puis remonte plus haut et titille le clitoris gonflé de désir, provoquant chez Valérie des tremblements de désir. Les yeux fermés, la jeune femme savoure cette caresse intime. Elle prend ses seins et fébrilement les presse, les caressent, durcissant ses tétons. Prise d'un désir plus fort, elle change de position présentant à Nicolas ses fesses rondes.

Il caresse les cuisses et remonte vers les fesses en lui donnant de grands coups de langue sur le postérieur offert. La jeune femme se penche et pose ses mains sur le rebord de la baignoire.

Dans cette position, Valérie magnifiquement offerte et ouverte se laisse admirer. Sa fente, ses grosses lèvres écartées par le plaisir, ses petites lèvres dépassant joliment et le petit anneau étroit palpitant entre les fesses, sont un spectacle magnifique pour Nicolas. Gourmand, il plonge sa langue dans la fente mouillée de Valérie qui pousse un râle de plaisir. Comme si sa langue était un pénis, il pénètre le vagin de la jeune femme qui remue un peu plus les fesses sous la caresse.

Très subtilement, Nicolas les écarte un peu, fait aller sa langue plus haut et commence à lécher l'entrée tant convoitée. Puis il redescend sa langue et la replonge entre les lèvres mouillées de sa maîtresse. S'attardant sur le clitoris, le corps de la jeune femme tremble.

Tout en continuant de titiller le bouton du plaisir, Nicolas caresse d'un doigt l'anneau étroit et délicatement le pénètre.

La jeune femme sous l'effet conjugué de la langue et du doigt pousse un cri de plaisir. Elle fait passer sa main entre ses genoux et saisit le sexe de Nicolas puis dans un murmure tremblant lui dit:. Sans un mot, Nicolas se relève et l'embrasse dans le cou. La jeune femme se frotte à lui pour l'inviter au voyage. Nicolas léchouille les oreilles de Valérie présentant le gland à l'entrée du vagin humide. La jeune femme se penche plus en avant et Nicolas pousse doucement son sexe à la pénétration dans un mouvement lent et long.

Cette entrée laisse Valérie sans voix, bouche ouverte et yeux fermés. Sa respiration coupée est signe de bonheur. Arrivé au fond du vagin Nicolas reste un moment sans bouger caressant à la fois le dos et les seins de Valérie.

Les mains sur les hanches de son amante, Nicolas commence un lent et profond va-et-vient qui fait gémir Valérie. La verge dure et bien lubrifiée entre et sort de la chatte de la jeune femme en douceur.

A chaque mouvement les deux amants gémissent d'un plaisir fort. Puis Nicolas accélère le mouvement, Valérie gémit de plus en plus fort. Par moments, le jeune homme donne des coups de reins pour aller au plus profond de Valérie, il accélère la cadence, elle pousse des petits cris de jouissance. De plus en plus vite et fort, Nicolas ne peut s'empêcher de caresser le petit cul de Valérie qui ne cesse de pousser des gémissements.

La verge tendue il la défonce tout en pénétrant l'anus d'un doigt expert. Les gémissements ont laissé place à des cris. Les hanches du jeune homme claquent sur les fesses rebondies de la jeune femme. Pénétrée par les deux orifices, Valérie va jouir, Nicolas accélère encore le mouvement en continuant de la doigter. Excité par ces paroles, Nicolas se déchaîne.

Valérie dont les cris montent en crescendo est secouée de soubresauts violents et de tremblements électriques, sa jouissance est à son zénith. Nicolas la tient par les hanches et reste au fond d'elle pour renforcer le plaisir de sa douce qui continue de crier et de trembler de jouissance. Au milieu de son plaisir, Valérie caresse les bourses chaudes et douces de Nicolas et d'un geste sûr,elle retire la verge trempée de son vagin pour la présenter entre ses fesses.

N'y tenant plus, Nicolas place son gland gonflé de désir près de l'orifice étroit et sombre. L'anneau étroit palpite sous le frottement du gland se fait de plus en plus accueillant et large. Nicolas force son gland à pénétrer le cul de Valérie qui gémit.

Très doucement, il s'introduit. Valérie se détend et caresse son clitoris. Je me suis bien appliquée à le lécher sur toute la longueur de sa tige. Ensuite, je lui ai offert ma spécialité: Voilà comment je procède: Quand la couille est bien calée dans ma bouche, je reprends les léchouilles très chaudes en branlant le mât de misaine.

Je sais que les mecs adorent, je me suis entraînée un paquet de fois et je suis devenue une experte. Il râlait de plaisir. Il aimait mon cul à mort et il ne se privait pas pour me le dire.

Il me chantait les louanges de mes coulisses dans un anglais approximatif, un anglais de film porno, en gros. Nous avons pris un petit rythme de croisière bien sympathique. Il a versé un peu de gel douche sur mon cul pour glisser encore mieux. Il est allé de plus en plus vite. Nous étions devenus une véritable machine à plaisir, une bête à deux dos qui suait et geignait de plus en plus fort.

Je le sentais dans mon ventre. La jouissance montait tranquillement. Je prenais mon pied avec ce mignon étalon. Ses bonnes bourses en acier trempé commençaient à venir me faire des petits coucous contre la chatte. Je kiffe cette sensation. Il me tenait par les hanches avec une poigne de déménageur, le petit salaud. Je me sentais très élastique. Ses couilles ont recommencé à me taper contre le cul.

Il était chaud comme la braise. Je me suis appliquée à lui offrir la meilleure gorge profonde possible. Sa bite avait le goût musqué de mon cul. Il soupirait dans sa langue douce et rugueuse. Ma tête allait et venait très vite sur sa lance brûlante. Les premières gouttes sont venues, puis ça a été un torrent!

Il a râlé très fort, il me disait des insanités en anglais. Sa grosse queue gonflée était pleine à exploser. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Ce site propose un contenu à caractère pornographique et est réservé à un public majeur et averti. En cliquant sur 'ENTRER' vous certifiez être majeur selon les lois françaises et que ces lois vous autorisent à accéder à ce service, ne pas faire connaître ce service à des mineurs, sous peine de sanctions pénales, ne pas diffuser le contenu de ce service qui est la propriété de l'éditeur, ne pas poursuivre l'éditeur de ce service pour toute action judiciaire.